- LA UNE, Sécurité

Session extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense nationale: Le Président Kaboré promet un retour à la normale sur l’ensemble du territoire national

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, chef suprême des Forces armées nationales, a présidé ce jour une session extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense nationale, à l’effet d’examiner la situation sécuritaire préoccupante dans notre pays, en particulier à l’Est du Burkina.
Dans sa déclaration à la presse, à l’issue des travaux qui ont duré plus de cinq heures d’horloge, le Président du Faso a salué la mémoire des Forces de défense et de sécurité (FDS) tombées sous les balles assassines « pour la défense de la patrie » et souhaité prompt rétablissement aux blessés, dont les soins seront entièrement assurés par l’Etat burkinabè.

Il a ajouté que le conseil des ministres examinera dans les tous prochains jours, sur proposition du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, des mesures de prise en charge des familles des disparus, à qui il a présenté ses sincères condoléances.

« Il est important que nous reprenions l’initiative sur l’Est », a affirmé le Président Roch Marc Christian Kaboré. Il a rassuré le peuple burkinabè que « les dispositions seront prises, non seulement pour éradiquer ce fléau qui a commencé à sévir à l’Est, mais également pour neutraliser définitivement ceux qui, tous les jours, contribuent à tuer des Burkinabè ».

Qualifiant la présente situation sécuritaire de « vaste opération de déstabilisation du Burkina Faso » à travers des actions de harcèlement des FDS sur les frontières, le Président du Faso a souligné que l’objectif visé par ces ennemis est d’atteindre le moral des troupes et montrer que l’insécurité existe dans le pays. C’est pourquoi des dispositions seront prises pour parer à cette situation et rétablir la sécurité dans cette zone ainsi que sur l’ensemble du territoire national, par les Forces de défense et de sécurité, a-t-il précisé.
Roch Marc Christan Kaboré a réaffirmé que « sa détermination et son engagement à défendre la patrie seront sans faille » avant d’inviter tous les Burkinabè à soutenir nos vaillants combattants qui, chaque jour, se battent pour la défense du Burkina Faso.

« C’est pourquoi, pendant que le pays est attaqué, on ne peut pas accepter que des Burkinabè travaillent à saper le moral des troupes » car « ce n’est pas patriote », a fait remarquer le chef de l’Etat. Il a par conséquent, appelé chacun à faire preuve de patriotisme, parce que la défense de la Nation est une œuvre collective et pour laquelle chaque Burkinabè doit jouer sa partition.

Le Président du Faso, en sa qualité de chef suprême des Forces armées nationales, avant de clore son propos, a salué la vaillance des troupes sur le terrain et les a encouragées à garder le moral haut car « le terrorisme ne pourra jamais vaincre le Burkina Faso ».

 

Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

Laisser un commentaire