- LA UNE, Sécurité

Situation sécuritaire : l’AFEDC solidaire des FDS

Ce sont des vivres composés de riz, de maïs, de haricot et de sucre, puis des bourses de 25000 F CFA pour 50 orphelins qui ont été remis dans l’après-midi du mardi 4 décembre 2018 à Ouagadougou au ministre de la Sécurité pour soutenir les Forces de Défense et de Sécurité (FDS). L’initiative est de l’Association féminine pour l’Entraide et le Développement communautaire(AFEDC), avec à sa tête Isabelle Zongo, député à l’Assemblée nationale. La remise à lieu au cours d’une cérémonie au Palais de la Jeunesse et de la Culture Jean Pierre Guingané, sous le parrainage de la première dame, Sika Kaboré.

 

Pendant trois mois, l’association compte octroyer des bourses de 25 000 F CFA à 50 orphelins des victimes des attaques terroristes en plus des vivres qui seront remis à leurs familles. A travers cette cérémonie sobre, la présidente de l’association lance un cri de cœur à toute les citoyens afin que chacun y mette la main à la pâte pour soutenir les Forces de Défense et de Sécurité. « Nous devons  soutenir nos FDS car nous savons tout ce qui se passe mais nous ignorons comment faire pour les encourager. C’est pourquoi nous avons organisé cette cérémonie pour nos FDS où qu’ils se trouvent. Qu’ils sachent que les femmes du Burkina Faso, avec l’épouse du chef de l’Etat sont engagées pour les soutenir afin qu’ils puissent vaincre le mal et sauver le pays. », a déclaré Isabelle Zongo.

Isabelle Zongo, présidente de l’association

Le Ministre de la Sécurité, Clément Sawadogo, a, au nom des Forces de sécurité traduit sa reconnaissance aux femmes pour leur initiative. Il a rassuré que les dons reçus iront aux FDS comme elles l’ont souhaité. Il a salué la particularité du don pour la prise en charge des orphelins des victimes à travers les bourses. A l’en croire, « ces gestes vont compléter les efforts que l’Etat fait pour que cette bataille ne soit pas un handicap pour des familles. », s’est-il réjoui.

Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat

La marraine de la cérémonie, Sika Kaboré, a, dans son discours, appelé à l’union sacrée des fils et filles du Burkina car pour elle, c’est l’arme secrète et fatale qui anéantira définitivement le terrorisme. Elle a par ailleurs souligné que « en mettant notre patriotisme au-dessus de tout égoïsme, ensemble nous arriverons à faire  de l’époque présente la page d’une histoire qui restera dans les épaves de nos mémoires ».

L’AFEDC a été créé en 1998 et œuvre pour le développement et l’autonomie des femmes à travers l’octroi de crédits, la fabrication de savons et le tissage.

 

Carolle OUEDRAOGO

Laisser un commentaire