- LA UNE, Société

Festivités du 11 décembre 2018 : une caravane contre le SIDA est partie de Saponé pour Manga

Une caravane de sensibilisation contre le VIH-SIDA et les IST (Infections sexuellement transmissibles) a été lancée le jeudi 6 décembre 2018 à Saponé dans la province du Bazèga. Cette caravane s’inscrit dans le cadre des festivités du 11 décembre 2018 à Manga, chef-lieu de la région du Centre-sud.

 

Le lancement de la caravane de sensibilisation anti-SIDA a connu une mobilisation de grands jours de la part des fils et filles de Saponé. Elle a débuté par une course cycliste féminine qui a connu la participation des femmes de ladite commune. Celles-ci ont démontré qu’elles savent bien manier le vélo mais aussi et surtout une manière de montrer leur attachement à lutte contre le SIDA et toute autre maladie liée au sexe. La caravane se veut une conscientisation et une interpellation de la population à avoir des comportements sexuels responsables. Le Secrétaire Permanent du Conseil national de Lutte contre le SIDA et les IST (SP/CNLS-IST), Didier Romuald Bakouan, a souligné que la région du Centre-sud a un taux de 0,7% de personnes touchées par le SIDA mais il invite la population à redoubler plus d’efforts dans la maitrise de soi et dans la protection contre le SIDA et les Infections sexuellement transmissibles. Dans l’intervention du Secrétaire permanent de la Fête du 11 décembre, Boukary Kalil Bara a salué la mobilisation de la population de Saponé autour de la caravane de sensibilisation surtout que l’activité entre dans le cadre des festivités du 11 décembre. Il s’est réjoui une fois de plus de la baisse effective de la contamination du SIDA mais beaucoup reste à faire. « Tout le monde est interpelé, l’objectif étant d’atteindre une génération sans SIDA d’ici 2030. On ne peut que lutter contre la propagation du virus car on ne peut pas soigner le mal. Une prise de conscience des populations s’avère nécessaire pour lutter contre le fléau », a-t-il expliqué. Le maire et le chef de Saponé ont tous salué le choix de la commune de Saponé pour débuter la caravane de sensibilisation et ont réitéré leur engagement à accompagner l’idée, qu’ils jugent louable. Le Naaba Sigri, chef coutumier de Saponé, a cependant déploré les nombreux cas de grossesses enregistrés au sein des lycées et collèges. Ce qui handicape l’éducation des jeunes et qui peut être encore la source d’autres maladies. « Félicitation au comité d’organisation des festivités du 11 décembre. L’idée est à épouser car tout développement réside dans la santé », a-t-il lancé.

La caravane est couplée de messages de sensibilisation et de tests de dépistages gratuits du VIH-SIDA. Après Saponé, c‘est le chef-lieu de la province du Bazèga qui constitue la prochaine étape. Elle se poursuit ensuite à Pô avec des escales sur l’axe Kombissiri-Pô avant de s’achever à Manga.

 

Abdoulaye Kinda

Laisser un commentaire