- Environnement

Cinquantenaire de 2iE : Le président Idriss Déby réaffirme son soutien à l’Institut international de l’eau

Le président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno a réaffirmé le vendredi 14 décembre 2018 son soutien à l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) pour un enseignement supérieur de qualité.

Désigné comme parrain du cinquantenaire de 2iE, le chef de l’Etat tchadien s’est dit honoré du choix porté sur sa personne et a réaffirmé son engagement à soutenir l’Institut pour un enseignement supérieur de qualité.

Idriss Deby Itno qui avait à ses côtés, le président du Faso, vendredi à la cérémonie marquant le cinquantenaire, a signalé que 2iE et les universités de son pays, le Tchad, ont signé un protocole d’accord pour favoriser la coopération régionale.

Pour lui, l’Institut est aujourd’hui un centre d’excellence dans la formation des ingénieurs, ce qui constitue, a-t-il poursuivi, un outil précieux pour le développement économique et social du continent.

Au cours de la cérémonie, le président tchadien a été élevé au grade de docteur honoris causa de l’école inter-Etat de l’eau et de l’environnement de 2iE.

Le cinquantenaire de l’école a été placé sous le thème : « De l’EIER et ETSHER à 2iE, 50 ans au service de l’Afrique ».

En marge des festivités, le président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré et son homologue tchadien ont procédé à l’inauguration du monument du cinquantenaire et à la coupure du ruban du complexe Idriss Deby Itno.

Selon le président Kaboré, les questions liées à l’eau et assainissement, à l’environnement sont des questions sensibles qu’il faut traiter de façon diligente.

« Il faut mettre l’accent sur la formation du potentiel humain, facteur de développement durable », a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur général de 2iE, Pr. Mady Koanda, a fait observer que « ce cinquantenaire est le signe de la résilience, de l’expérience et de l’expertise de l’Institut ».

Il a soutenu que son Institut a pour vocation de former en Afrique des ingénieurs-entrepreneurs compétents et innovants capables de répondre aux enjeux du développement du continent.

A l’écouter, 2iE offre des options de formations professionnelles continues aux cadres et techniciens du secteur privé et public.

Pr. Koanda a souligné que la vision de l’établissement consiste à se repositionner comme leader en Afrique en matière de formation supérieure et de recherche et à impliquer les Etats dans la vie de l’Institut.

Créé en 1968 sous l’appellation de l’Ecole inter-Etats d’ingénieurs de l’équipement rural (EIER), l’actuel institut a été baptisé deux ans après en Ecole inter-Etats de techniciens supérieurs de l’hydraulique et de l’équipement rural (ETSHER).  L’école a pris la dénomination 2iE en 2006.

Burkimbia.com

Source : A I B

Laisser un commentaire