- Environnement, LA UNE

Environnement : l’UICN envisage de quitter le Burkina selon sa Directrice Générale en visite au Faso

La Directrice Générale de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature(IUCN) séjourne depuis le lundi 28 janvier 2019  au Pays des Hommes Intègres. Son passage est marqué par des visites  des réalisations de l’IUCN, des rencontres avec les partenaires et des autorités du Burkina Faso. Inger Anderson tire son chapeau aux Burkinabè qui, selon elle, connaissent l’importance de la nature. Elle a rencontré la presse le jeudi 31 janvier 2019 pour faire le point des activités menées par la structure qu’elle dirige.

La voix du Burkina porte au plan régional et international en matière de protection de la nature. Selon Igen Anderson Directrice Générale de l’UICN,  la raison n’est autre que la conscience du peuple burkinabè de la nécessité de protéger l’environnement, les ressources forestières, l’eau, les oiseaux et la nature. « L’objet de ma visite est de rencontrer les autorités pour les informer du déroulement de notre programme au Burkina. Je suis fière de constater que tout se passe bien », s’est-elle réjouie.

Inger Anderson, Directrice Générale de l’UICN

Le Burkina Faso abrite le siège régional de l’UICN depuis plus de 20 ans. L’idée d’une éventuelle délocalisation des bureaux de l’institution fait partie des projets futurs de ses responsables. A ce sujet, Inger Anderson affirme que plusieurs raisons peuvent justifier cette éventuelle délocalisation. « Nous ne sommes pas en train de fuir le Burkina mais nous devons être flexible, tenir compte des bailleurs de fonds, et nous avons plusieurs programmes avec les 53 pays membres de l’UICN, voilà pourquoi cette éventuelle délocalisation mais une décision définitive n’est pas encore prise. », a-t-elle déclaré.

Cette visite au Burkina Faso a été l’occasion pour la responsable de  l’UICN de partager, en tant que Directrice Générale, la vision de  l’institution pour les prochaines années.

Depuis sa création le 5 octobre 1948 en France, l’UICN est devenue l’autorité mondiale pour ce qui concerne l’état du monde naturel et les mesures nécessaires afin de le sauvegarder.

 

Carolle OUEDRAOGO

Laisser un commentaire