- Economie, LA UNE

Crise à La Poste Burkina : le personnel reste campé sur sa position

Face à la presse ce mardi 14 mai 2019 à Ouagadougou, le SG du syndicat des travailleurs de la Poste (SYNTRAPOST), Goh Gilbert et ses camarades ont dévoilé les raisons de leur position, celle du départ pur et simple de leur DG, Nabi Issa Coulibaly. Avant de planter le décor de leur conférence de presse, il a tenu à signaler qu’ils ont voulu laver le linge sale en famille mais comme ils ont remarqué que c’est une guerre de communication qui est en train de se mener en voulant monter l’opinion contre eux, il est donc temps que l’opinion sache la vraie raison de leur lutte.

Loin d’être une lutte d’intérêt personnel, c’est une lutte pour la survie de l’entreprise car selon les animateurs de la conférence de presse, le DG est en contradiction avec les idées qu’il prône.
Et à ce effet, depuis son arrivée à la tête de la Poste, il a battu le record des dépenses qui n’ont pas toujours respecté les procédures normales. Car décriant lui-même l’utilisation de bon de caisse, il a décaissé un bon de caisse de 100 millions de FCFA en 2018 non justifié. Outre cela, il prône une réduction des charges et dit n’autoriser que des dépenses essentielles, tout en engageant des sommes faramineuses de plus 300 millions de FCFA pour un changement inopportun d’identité visuelle qui, du reste n’apporte aucune valeur ajoutée. A cela s’ajoute, la présence des personnes de moralité douteuse à des postes stratégiques suite au dernier renouvellement de 2019. Parlant de sa gestion des ressources humaines, ils l’accusent de mépriser son personnel, en le décrivant d’être hostile aux critiques. Toutefois, ils disent être toujours ouverts au dialogue.
Burkimbia.com
Source : Lefaso.net

Laisser un commentaire