- LA UNE, Logement

« Où se situe votre programme de 40 000 logements ? », demande un citoyen au Président du Faso

Ceci est une lettre ouverte adressée par un citoyen burkinabè du nom de Alfred Yaméogo dit Zaki au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. L’intéressé interpelle le Chef de l’Etat burkinabè sur la mise en œuvre de sa politique en matière de logements, en l’occurrence le programme de 40 000 logements. Lisez plutôt !
Lettre ouverte au Président du Faso
Excellence Monsieur le Président du Faso,
Cette lettre est l’unique possibilité que j’ai pour vous partager mes encouragements et mes inquiétudes par rapport à la marche de notre pays.
De votre accession au pouvoir à nos jours, vous avez été comptables de plusieurs succès dans bien de domaines. Je salue les efforts de votre gouvernement dans le secteur de la construction du réseau routier, dans le domaine de la santé, de la réorganisation du secteur minier malgré les multiples facteurs exogènes négatifs. En effet, la grogne sociale et surtout les attaques terroristes ont mis à rude épreuve la cohésion sociale, le développement économique et la sécurité des habitants du Pays des Hommes intègres. Vous êtes resté Excellence, le sage capitaine du bateau battant pavillon Burkina Faso. En vérité, je suis un de vos nombreux admirateurs qui ne souhaitent pas que vous quittiez le pouvoir à la manière de Blaise Compaoré. Lui, il avait de bons conseillers mais n’écoutait personne. Vous à l’opposée, vous semblez écouter beaucoup mais avez-vous vraiment de bons conseillers? Si oui qu’est-ce qui justifie la présence de monsieur Bonanet à la tête du département de l’Habitat?
Ce choix est-il justifié par le fait qu’il est un ami de feu Salifou Diallo où parce qu’il a été un fidèle camarade de lutte durant les années chaudes que vous avez traversées? Dans tous les cas, mon souhait n’est pas que vous vous sépariez de votre ami mais que vous lui donniez le portefeuille qu’il peut gérer.
Excellence, faites le bilan de vos engagements et promesses politiques lors de la campagne de 2015 en matière de logements. Où se situe votre programme de 40 000 logements ? Quel résultat tangible peut-il présenter ? Sans me substituer à sa place je vous donne quelques pistes de réflexions :
Le Ministre Bonanet, c’est 214 agréments pour des promoteurs immobiliers qui se sont accaparés des terres avec très peu de réalisations visibles par les populations. Je crains fort que certains promoteurs immobiliers ne soient devenus de vendeurs de parcelles en zone non lotie. Si cela est avéré, au lieu que nous ayons un ministre qui lutte contre les habitats spontanés, nous aurons le ministre promoteur des bidonvilles au Faso.
A un an de la prochaine campagne présidentielle, je cherche toujours à mesurer le taux de réalisation des 40 000 logements dont les souscripteurs ne savent plus où sont passés leurs 2000F individuellement payés à travers les monnaies électroniques.
Excellence, votre ministre se fait spécialiste du dilatoire. Il met savamment en place des commissions d’enquêtes aux conclusions sues d’avance pour contenir la furie des habitants des zones non loties. Pourtant, il sait bien qu’il gagnerait à revoir les textes pour que les promoteurs qui prennent des terres les mettent en valeur dans un délai raisonnable, faute de quoi ils perdent, et leurs agréments, et leurs terres au profit des couches vulnérables. Il n’est pas normal que 268 promoteurs immobiliers immobilisent des milliers d’hectares au détriment de plusieurs millions de personnes.
Excellence, si rien n’est fait d’ici-là, je crains fort que la patience des populations n’arrive à son terme. Et je n’ose pas imaginer la conséquence sur les élections à venir.
Je rappelle que je suis un de vos nombreux admirateurs et que je souhaite que vous quittiez un jour le pouvoir la tête haute comme vous y êtes arrivé. Alors, faites le ménage pendant qu’il est temps.
Yaméogo Alfred dit Zaki
Téléphone 79 04 51 64

Laisser un commentaire