- LA UNE, Procès

Barreau du Burkina : les avocats reprennent le chemin des palais

Les avocats burkinabè ont décidé de mettre fin à leur mouvement de boycott des audiences pénales. Cette décision intervient à l’’issue d’une Assemblée générale qu’ils ont tenue le lundi 10 juin 2019 à Ouagadougou. Cette reprise de travail est consécutive à celle des Gardes de Sécurité pénitentiaire à travers une déclaration faite ce matin lundi 10 juin 2019. Lisez plutôt !

DECLARATION DE L’ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DES AVOCATS

Les Avocats du Burkina Faso, réunis en Assemblée Générale Extraordinaire ce lundi 10 juin 2019 à la Maison de l’Avocat ;

Rappelant que par décision du 22 avril 2019, l’Assemblée Générale des Avocats a décidé de la suspension de la participation des avocats aux audiences des cours et tribunaux, décision reconduite jusqu’à ce jour en ce qui concerne les audiences pénales, dans le but d’exiger de l’Etat le fonctionnement normal de l’institution judiciaire, notamment en résolvant la crise avec le corps de la garde de sécurité pénitentiaire d’une part et celui des greffiers d’autre part ;

Constatant qu’à ce jour lundi 10 juin 2019, à la suite des greffiers, les Gardes de Sécurité Pénitentiaire ont repris toutes leurs activités sur toute l’étendue du territoire ;

L’Assemblée Générale a ainsi délibéré :

  1. Décide de la levée de la suspension de la participation des avocats aux audiences pénales,
  2. Invite l’Etat à œuvrer pour que la reprise du fonctionnement de l’Appareil Judiciaire soit pérenne,

L’Assemblée Générale reste saisie de la situation.

Fait à Ouagadougou, le 10 juin 2019

Pour l’Assemblée Générale

Le Bâtonnier de l’Ordre

Laisser un commentaire