- Economie, Industrie, LA UNE

Le Premier Ministre plaide en faveur du textile made in Burkina sur le marché international

Le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, a accordé une audience à la Directrice exécutive du Centre du Commerce International (CCI), Arancha GONZALEZ, ce mardi 11 juin 20119, à Genève en Suisse. La participation du Burkina Faso dans le commerce international, notamment l’écoulement du textile made in Burkina sur le marché international était au cœur des échanges entre les deux personnalités.

La valorisation des produits locaux, notamment l’écoulement de ceux issus de la filière textile est une priorité pour le Gouvernement burkinabè. En effet, à Genève (Suisse), le Premier Ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, a échangé avec la Directrice exécutive du Centre du Commerce International (CCI), Arancha GONZALEZ, sur les possibilités pour le Burkina Faso d’exporter ses produits locaux issus de la filière textile sur le marché international.

« Nous avons parlé des possibilités pour notre agence de continuer à soutenir le Burkina Faso à participer au commerce international, à travers la filière textile et d’autres filières afin de favoriser l’emploi des jeunes », a soutenu Madame GONZALEZ, à l’issue de l’entretien.
Par ailleurs, elle a reconnu que le Pays des Hommes intègres fait des efforts pour valoriser les produits issus de la filière textile, qui sont le plus souvent utilisés au niveau de la mode, de l’ameublement, etc. « Le savoir-faire local, la main d’œuvre locale est de qualité. Nous avons un programme sur la mode éthique au Burkina Faso où nous connectons les artisans qui font le Faso Danfani avec les grands marchés de la mode dans le monde entier. D’ailleurs, le 7 octobre prochain, il se tiendra la Journée internationale du coton à l’Organisation Mondiale du Commerce. Nous comptons faire un défilé de mode où nous aurons comme invité spéciaux des stylistes burkinabè qui vont montrer, au monde, les efforts que le Burkina Faso fait pour une plus-value de ces produits locaux », a-t-elle soutenu.
Et la Directrice exécutive du CCI d’ajouter : « Nous avons aussi parlé de l’intégration commerciale en Afrique, notamment l’accord continental africain que le Centre de Commerce International soutient fortement et pour lequel, l’Afrique de l’Ouest en général et le Burkina Faso en particulier sont des champions ».
Un autre sujet a meublé la conversation entre les deux personnalités, à savoir le commerce électronique. Sur ce sujet, elle a encouragé le Burkina Faso à prendre une part active dans les négociations en cours au niveau de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
Le CCI est une agence onusienne fondée en 1964. En tant que partenaire du développement pour le succès des exportations des petites entreprises, le CCI a pour objectif d’aider les pays en développement et en transition à parvenir au développement humain durable grâce aux exportations.

DCI/PM

Laisser un commentaire