18 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

Réconciliation nationale : Raphaël Kouama, nouveau président du RPI, appelle à suivre les pas de Paul Kagamé

Le Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité(RPI), qui a vu le jour officiellement le 3 décembre 2019 a tenu son premier congrès ordinaire le samedi 16 juillet 2022 dans la cuvette de la Maison du Peuple de Ouagadougou à l’issue duquel, Raphaël Kouama a été porté à la tête du parti. C’était sous le thème : ” Améliorer l’ancrage du  RPI dans un contexte sécuritaire national difficile “.

Les militants du RPI issus de toutes les couches sociales et venus des villes et des campagnes du Burkina Faso ont salué cette mobilisation des grands jours lors de  la tenue du premier congrès ordinaire de leur parti politique. A ce jour, a lancé Inoussa Bilgo, président sortant, ces « assises statutaires que notre parti tient aujourd’hui, nous donnent une fois de plus l’opportunité de manifester notre solidarité à l’endroit de toutes ces personnes déplacées ainsi qu’aux forces de défense et de sécurité engagées dans cette lutte contre l’hydre terroriste ».

A l’issue du congrès, l’ex-député Raphaël Kouama est le nouveau président du RPI. « Je place mon mandat sous l’affirmation de la force de proposition du RPI, l’ancrage du parti comme force politique majeure au Burkina Faso et la promotion des valeurs cardinales du RPI à savoir le patriotisme, l’intégrité et la justice ». Les travaux du congrès ont balisé la forme et les méthodes d’élargissement de la base et « le RPI doit être d’ici 2024, une force politique majeure de rupture capable d’être au service des populations de notre pays. D’ailleurs, je vous annonce que nous sommes déjà en pourparlers avec plus d’une dizaine de partis politiques amis pour des alliances ou des fusions », foi de Raphaël Kouama.

Le RPI lance un appel solennel aux autorités de notre pays à opter pour l’expérience du Rwanda en matière de réconciliation et sollicite le parrainage du président Paul Kagamé pour la réconciliation nationale au Burkina Faso. A noter que le bureau du conseil exécutif issu du congrès compte 68 personnes.

A en croire ses fondateurs, ce parti est la volonté de plusieurs patriotes d’horizons divers avec pour ambition d’imprimer dans le vécu quotidien du peuple burkinabè une force de rupture ; parti qui prône le développement d’un nouveau modèle social avec l’intégrité comme centre de gravité. Toujours selon eux, aujourd’hui malgré les tentatives d’obstruction qu’ils ont vécues, leur parti en deux ans a pu s’imposer sur l’échiquier politique national.

David Demaison NEBIE

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
49SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
Burkimbia.comspot_img

Derniers articles