USA : un Burkinabè risque sa vie pour une américaine

Une conductrice de bus s’est fait agresser le 1er janvier 2021 par un jeune Espagnol de 28 ans aux États-Unis.

La conductrice de bus âgée de 47 ans s’est fait stoppée par un jeune espagnol qui voulait monter à bord alors que le véhicule n’était pas à un arrêt de bus, nous explique Rémi Bama, Burkinabé vivant à New York. Selon le témoignage du Burkinabè, la conductrice n’étant pas à un arrêt a essayé d’expliquer au jeune homme de patienter pour un autre bus qui ne tardera pas à venir. Celui-ci, mécontent du refus de la conductrice, s’est mis devant le bus empêchant ainsi la conductrice de progresser.

À la grande surprise de tous les passagers, le jeune Espagnol a brisé la vitre côté conducteur et s’est mis à donner des coups de poings à la conductrice, nous renseigne toujours Rémi Bama, passager à bord du véhicule. « Je n’ai pas pu supporter ; il fallait que j’intervienne. J’ai demandé à la dame de se mettre du côté des passagers et c’est à ce moment qu’il a commencé à m’attaquer après lui avoir donné quelques coups de poings. Il s’est échappé dans une boutique, je l’ai poursuivi. Il sort avec un long bâton pour se défendre aussitôt, je retire le bâton, il courut encore vers le bus et c’est à ce niveau que j’ai pu l’immobiliser à terre et j’ai appelé la police » explique le héros de l’année 2021, Rémi Bama qui a été félicité par la police de New York.

L’agresseur du nom d’Edwardo Guerrero a été mis aux arrêts par la police. Une nouvelle année, un nouveau exploit pour ce Burkinabè devenu la star du moment et très convoité par les média américains.

Cet acte est qualifié « d’un acte de bravoure » par l’Association des Burkinabè vivant à New York qui encourage davantage ce « geste noble » et qui voudrait à travers cet événement rendre hommage à tous les Noirs qui ont été victimes du racisme.

Burkimbia.com

Source : ABNY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *