De Gérard Kango Ouédraogo à Christophe Joseph Marie Dabiré : Retour sur les anciens Premiers ministres du Burkina Faso

Depuis l’accession de notre pays à la souveraineté nationale en 1960 avec Maurice Yaméogo comme président, ce n’est qu’en 1971 qu’un poste de Premier ministre sera créé en Haute-Volta (actuel Burkina Faso). Et elles sont au nombre de quatorze, les personnes qui ont eu l’honneur de l’avoir occupé.

L’on peut retenir que Gérard Kango Ouédraogo a été le tout premier à exercer les fonctions de Premier ministre dans notre pays. L’ex leader de la révolution, le capitaine Thomas Sankara, a eu le mandat le plus court (10 janvier 1983-17 mai 1983), tandis que Paramanga Ernest Yonli, détient le record de longévité à ce poste (près de 7 ans). Enfin, il faut signaler que le poste a été supprimé entre le 4 Août 1984 et le 16 juin 1992, et que six anciens chefs de gouvernement ne sont plus de ce monde.

Au Burkina Faso, le Premier ministre ou chef du gouvernement, est nommé par le président du Faso, avec l’approbation de l’Assemblée nationale. Il est chargé de coordonner l’action du gouvernement. Le poste a été créé le 13 février 1971, alors que notre pays s’appelait encore Haute-Volta. Avant Christophe Joseph Marie Dabiré, l’actuel titulaire du poste, treize autres personnalités ont exercé les fonctions de Premier ministre.

Il s’agit de Gérard Kango Ouédraogo, qui a dirigé le tout premier gouvernement de la Haute-Volta, sous le président Sangoulé Lamizana, entre le 13 février 1971 et le 8 février 1974. Il sera remplacé par Lamizana lui-même, qui cumulera les deux plus hautes fonctions de l’Etat, jusqu’au 7 juillet 1978. Le général Lamizana passera la main à Issoufou Joseph Conombo, qui quittera le poste le 25 novembre 1980, à la suite d’un coup d’Etat.

Sous son régime qui a duré du 25 novembre 1980 au 7 novembre 1982, c’est le président Saye Zerbo lui-même qui officiera également comme Premier ministre. Après sa chute suite à un coup d’Etat qui a permis au commandant Jean-Baptiste Ouédraogo de prendre les rênes du pays, le poste restera vacant jusqu’au 10 janvier 1983, avant d’être occupé par le capitaine Thomas Sankara. Celui-ci sera révoqué et arrêté le 17 mai 1983.

Depuis cette date, le Burkina Faso n’a plus eu de Premier ministre jusqu’au 16 juin 1992, quand Youssouf Ouédraogo a été choisi comme premier chef de gouvernement de l’ancien chef de l’Etat, Blaise Compaoré.

L’actuel président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est le septième Premier ministre de notre pays. Il a dirigé le gouvernement du 22 mars 1994 au 6 février 1996. Kadré Désiré Ouédraogo, ancien président de la Commission de la CEDEAO et candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre dernier, a servi comme Premier ministre pendant près de cinq ans (6 février 1996-7 novembre 2000).

Cependant, c’est son successeur, Paramanga Ernest Yonli, qui bat jusqu’à présent, le record de longévité à ce poste. Nommé le 7 novembre 2000, il ne quittera en effet ses fonctions que 6 ans et 216 jours plus tard, le 3 juin 2007. Tertius Zongo remplacera ce dernier le 4 juin 2007, jusqu’au 18 avril 2011, et il sera mis fin à ses fonctions, après les manifestations qui ont eu lieu cette année-là.

Le dernier Premier ministre de Blaise Compaoré, Luc Adolphe Tiao, verra lui aussi son mandat écourté le 30 octobre 2014, à la suite de l’insurrection populaire.

Durant la période de la transition qu’a connue notre pays du 19 novembre 2014 au 6 janvier 2016, c’est Yacouba Isaac Zida qui sera le patron du Palais de Koulouba (ancienne Présidence du Faso), devenue Premier ministère, puis Primature en 2020.

Enfin, depuis l’élection de Roch Marc Christian Kaboré comme président du Faso en décembre 2015, deux Premiers ministres ont eu l’honneur de diriger les différents gouvernements : Paul Kaba Thiéba du 6 janvier 2016 au 21 janvier 2019, et Christophe Joseph Marie Dabiré, depuis le 21 janvier 2019, jusqu’à nos jours.

DCRP/Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *