Reconversion des militaires radiés de 2011 : de 147,92 tonnes de céréales il y a 3 ans, Yézouma Coulibaly passe à 142,5 tonnes en 2021

Depuis son départ de l’armée en 2011, il constitue un bel exemple de reconversion. Lui, c’est Yézouma Coulibaly, né en 1985 à Bayé dans la commune de Solenzo, région de la Boucle du Mouhoun. Avec son tracteur acquis pour la campagne humide 2020-2021, il a fait le triple de sa production des trois dernières années. Nous lui avons rendu visite le jeudi 28 janvier 2021. 

Dans le lot des militaire radiés de 2011 suite aux mutineries, Yézouma Coulibaly s’est transformé, avec succès en entrepreneur agricole dans son village natal de Bayé. Au sein de sa communauté, il garde le silence sur ses revenus mais force l’admiration. Courageux et travailleur depuis sa radiation des effectifs des Forces armées burkinabè, il a pris sa résolution. Dans la province des Banwa, il est devenu un exemple non seulement pour les jeunes sans emploi, mais aussi pour d’autres. Yézouma Coulibaly, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a intégré les Forces armées nationales du Burkina Faso en 2003. De soldat de 2ème classe, il entame son service pour passer au grade de caporal en 2008, année au cours de laquelle, il obtient également le Certificat de spécialité no1, (Gestion des Ressources Humaines). Mais son aventure au sein de l’armée va prendre fin avec sa radiation à la suite des mutineries de 2011. Au lieu de se résigner, celui qui était en passe de devenir sergent va se battre autrement pour survivre. Il va se lancer dans l’agriculture et l’élevage dans son village grâce aux conseils de son défunt géniteur. « De toute évidence, la terre est la première source de richesse, et tant que l’on accepte d’y investir, l’on ne le regrette jamais. », se réjouit le militaire radié qui semble manifestement avoir pris une bonne direction. Sa reconversion est un succès. Avec abnégation et courage, il dirige de nos jours sa propre entreprise de production de semences et de vente d’intrants agricoles, MABASSOUWE (EMB), qu’il a créée en 2019 et qui fait parler de lui. L’état de sa production de 2016 à 2019 donne un total de 147,92 tonnes de céréales, seulement réalisé avec la charrue à traction animale (charrue, butteur, semoir, houe- manga).

Avec son tracteur qu’il a  acquis pour la campagne humide 2020-2021, il a emblavé 55 hectares faits de plusieurs variétés dont le riz, le sésame, le maïs, le sorgho, le mil, l’arachide qui lui permis d’obtenir un total de 62,5 tonnes et 70 hectares de maïs pour le compte de la société Agroserv qui lui procuré 80 tonnes. Pour cette campagne, il s’en sort avec un total de 142,5 tonnes. Il s’investit dans la culture maraîchère également, à l’aide de puits et de motopompes. Pour la campagne sèche 2021, il a emblavé 2 hectares d’oignon. Il attend une production estimée à 250 sacs de 70kilogrammes.

David Demaison NEBIE

Représentant Régional de la Boucle du Mouhoun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *