Elections : le président de l’Assemblée nationale pour une limitation « du nombre de partis politiques et des candidatures fallacieuses »

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a saisi l’occasion de la déclaration de Politique générale par le Premier Ministre devant les députés le jeudi 4 février 2021 pour évoquer la question de l’effectif « pléthorique » des partis et formations politiques au Burkina Faso.

« J’ai vu sur le terrain, le nombre des partis politiques qui ont fait campagne. Ils ne dépassaient pas la trentaine, sur les 80. En faisant comme ça, on gaspille du papier et on met en difficulté nos populations pour le choix des candidats.

Ces partis gagnent du financement. Donc c’est trop facile pour quelqu’un de ne rien faire et à la veille de l’élection on se porte candidat en sachant qu’on aura quelques subsides. (…)

Ayons le courage de crever l’abcès et de poser le problème. Je sais que c’est sensible, mais je me jette à l’eau : je propose que le gouvernement puisse avoir un œil sur cette question.

Il faut travailler à la limitation des partis politiques, des candidatures fallacieuses aux élections législatives, municipales et présidentielles », a lancé Alassane Bala Sakandé à l’issue de la séance des questions adressées au Chef du gouvernement burkinabè.

Burkimbia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *