Lutte contre le terrorisme au Sahel : Idriss Déby appelle à « un réel engagement »

Idriss Déby Itno, président-maréchal du Tchad, a, à l’ouverture de la 7ème  session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, lundi à N’Djamena, appelé à «un réel engagement» pour vaincre le terrorisme.

Le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby Itno, a lancé l’appel le lundi 15 février 2021 au cours du discours qu’il a prononcé à l’ouverture de la 7ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel. «Notre  volonté partagée  de vaincre au plus vite le terrorisme dans le Sahel  doit s’accompagner d’un réel engagement», tel est le souhait exprimé le lundi 15 février 2021 le président tchadien, le maréchal Idriss Déby Itno au Radisson Blu de N’Djamena. Ce dernier a relevé que «le succès de la lutte contre le terrorisme (…) alimenté dans le Sahel par la misère et la précarité matérielle (…) est fortement tributaire  des actions de développement». A en croire le président tchadien, «l’élan de mobilisation  des États du G5 Sahel doit être soutenu et renforcé par l’ensemble de la communauté internationale. Ce soutien est même vital car il y va de l’avenir de toutes nos nations».

«Si des jeunes ont choisi, par désespoir, le camp du mal, il nous revient de créer les conditions nécessaires  de  bien-être social en vue de les soustraire aux griffes des monstrueuses organisations terroristes», a-t-il indiqué avant de préconiser «le financement des programmes et projets de développement (qui sont) la clé du succès de la bataille» menée «sur le front sécuritaire et terroriste».

Puis Itno de plaider au profit de la Force Conjointe du G5 Sahel pour l’obtention du «mandat sous le Chapitre 7  de la Charte des Nations Unies» tout en expliquant que le placement du G5 Sahel sous le Chapitre 7 de la Charte de l’ONU permettra de rendre pérenne, le financement de ses activités qu’elle peine à faire face au terrorisme. Pourtant, à ce jour, certaines puissances comme les Etats-Unis se montrent réticentes à ce statut pour de multiples raisons.

A noter que la 7ème  session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel se tient sur deux jours, lundi et mardi en présence des présidents du G5 Sahel que sont Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Bah N’Daw du Mali, Mohammadou Issoufou du Niger et Mohamed Ould El-Ghazouani de la Mauritanie mais aussi des présidents du Ghana Nana Akuffo Addo et sénégalais Macky Sall ainsi que du Premier ministre marocain Saad Eddine El Otmani dont les pays ne font pas partie du G5 Sahel. Cette rencontre se tient une année après celle de Pau, en France qui avait défini quatre objectifs qui sont la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des armées, le retour de l’Etat et le développement.

Burkimbia.com

Source et crédit photo : Présidence de la République du Tchad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *