Lutte contre la prolifération des machines à sous : plus de 5.000 machines illégalement mises en exploitation saisies

Depuis quelques années, de nombreux individus s’adonnent, de façon illégale, à l’exploitation des machines à sous dans nos villes et campagnes. Lesdites machines sont déversées, sans autorisation, dans les zones d’attraction des localités, avec pour cibles principales les enfants mineurs.

La Police Nationale tient à informer l’ensemble des populations que cette pratique est contraire aux textes en vigueur. En effet, l’organisation de toute forme de jeux de hasard à caractère spéculatif et l’exploitation de tout établissement de machines à sous et casinos au Burkina Faso, sont soumises à autorisation préalable des autorités compétentes en la matière, et ce, conformément aux dispositions législatives et règlementaires, notamment la loi N°027-2008/AN du 08 mai 2008 portant règlementation des jeux de hasard au Burkina Faso et le décret N°2014-347/PRES/PM/MEF/MATS du 12 mai 2014 portant conditions d’exploitation des établissements de machines à sous au Burkina Faso.

Des contrôles inopinés sont régulièrement effectués par les services techniques des Directions Générale de la Police Nationale et du Trésor Public, pour s’assurer du strict respect de la règlementation. Et à la date du 10 février 2021, plus de cinq mille (5000) machines à sous, illégalement mises en exploitation, ont été saisies.

La Police Nationale invite, par conséquent, les populations à se démarquer de l’exploitation illégale de ces machines et tient à les rappeler que tout contrevenant aux dispositions susmentionnées, s’expose aux sanctions prévues par la loi. Par ailleurs, elle les invite à dénoncer tout cas constaté aux numéros verts mis à leur disposition : le 17, 16, 1010.

La Police Nationale, une force républicaine au service des citoyens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *