Préparatifs de la 21ème édition du FESPACO : le Délégué général rencontre les associations faîtières du cinéma et de l’audiovisuel du Burkina Faso

Le lundi 15 févier 2021, la Délégation générale du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), avec à sa tête son Délégué Général Moussa Alex SAWADOGO a rencontré dans la salle de réunion du FESPACO, les associations faîtières du cinéma et de l’audiovisuel du Burkina. Il s’agissait pour le premier responsable de la biennale de prendre contact avec les représentants de ces associations et d’échanger avec elles sur les préparatifs de la 21ème édition de la biennale du cinéma et de l’audiovisuel, qui vient d’être reporté pour des raisons liées à la recrudescence de la maladie à Coronavirus (Covid-19).

Pour le Délégué Général Alex SAWADOGO, cette rencontre se justifie par le fait que, la volonté de : « donner un nouveau souffle au FESPACO, bien entendu sur la base de ses acquis, passe absolument par une plus grande implication et une meilleure participation des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel du Burkina tant sur le plan organisationnel qu’artistique ». Pour lui, mettre les professionnels du cinéma au cœur de la manifestation est d’une grande importance. A ce titre, il formule le vœu d’un engagement actif et soutenu des associations faîtières du Burkina, afin d’atteindre les objectifs attendus pour la 27ème édition du FESPACO.

Saisissant la balle au bond, les responsables des associations professionnelles de cinéastes ont loué cette démarche qui est l’une des premières à laquelle elles sont conviées. Elles ont aussi exposé certaines préoccupations allant dans le sens d’un accompagnement conséquent du FESPACO dans la promotion des initiatives des acteurs du cinéma et de l’audiovisuel, un soutien pour la réalisation de certains projets notamment ceux portés par les femmes cinéastes. En outre, elles ont promis transmettre leurs propositions incessamment au FESPACO pour leurs prises en compte dans les préparatifs de cette 27ème édition.

Cette rencontre que l’ensemble des parties à souhaiter voir pérenniser a connu la participation de sept associations que sont la Fédération nationale du cinéma et de l’audiovisuel (FNCA), l’Association des producteurs du cinéma et de l’audiovisuel du Burkina (APCIAB), l’Association burkinabè des comédiens de cinéma (ABCC), l’Union nationale des femmes professionnelles de l’image du Burkina (UNAFIB), l’Association Africa doc, l’Association des techniciens indépendants de cinéma et l’Association des critiques du cinéma du Burkina Faso (ACRIB).

Scom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *