Lutte contre l’extrémisme violent : les valeurs culturelles, source de cohésion sociale

La conférence inaugurale de diffusion des résultats du colloque national sur l’extrémisme violent et les valeurs de référence s’est tenue le jeudi 19 septembre 2019 à Ouagadougou. « Les valeurs culturelles, source de cohésion sociale pour lutter contre l’extrémisme violent », tel est le thème de cette conférence présidée par le Ministre de la culture, Abdoul Karim Sango.

« Le Burkina Faso est violemment attaqué. Pris par l’ampleur de la chose, nous avons décidé de puiser dans les ressources culturelles qui sont gage de cohésion sociale pour lutter contre l’extrémisme violent », a fait savoir le Secrétaire général du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, Ousmane Djibango. Ce colloque n’est pas une vision politique du ministère car ce sont les populations elles-mêmes qui ont décidé de l’initiative afin de dégager une feuille de route à en croire Ousmane Djibango. « A l’issue du colloque, des recommandations ont été formulées et toutes les régions prendront connaissance de ces recommandations », a-t-il précisé.  Selon lui, ce sont deux axes principaux qui ont fait l’objet de ce colloque avec pour question centrale, comment mettre l’identité culturelle en œuvre pour la lutte contre l’extrémisme violent? « Le citoyen burkinabè est conçu à partir d’un modèle en s’appuyant sur les forces de la culture et nous  pouvons extraire les résiliences et lutter contre le terrorisme », foi du SG.

A ce colloque, le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango,  a fait savoir que son ministère a bénéficié du soutien du Programme des Nations-Unies pour le Développement en vue de l’organisation de la réflexion des acteurs du monde de la culture et du tourisme.

Ce, afin de produire une feuille de route sur une contribution de ce secteur,  sur la base des valeurs culturelles du peuple.

Le ministre se dit convaincu que la culture a plus que jamais un rôle à jouer dans la prévention et la lutte contre ce phénomène dans la mesure où la connaissance des valeurs est importante. A cet effet, le ministre a fait savoir qu’il est nécessaire de s’inspirer des valeurs culturelles pour consolider le vivre ensemble.

Pour rappel, ce colloque, c’est une série de 13 conférences destinées à diffuser la feuille de route, conformément aux recommandations du colloque national de Dori.

Wakiyatou KOBRE           

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *