Attaque de Tanwalbougou : un rescapé raconte

Un rescapé de l’attaque du 27 mars 2021 à Tanwalbougou (un tué, deux blessés), a raconté comment les faits se sont déroulés avant d’exhorter les autorités à mieux équiper les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP).

Un Volontaire pour la Défense de la Patrie (VDP), du nom de Abdoulaye Barry, a été tué le 27 mars 2021, aux environs de 12 heures, à Mourdeni, non loin de Tanwalbougou, située à une quarantaine de kilomètres de Fada N’Gourma, à la suite d’une embuscade tendue par des individus armés inconnus, selon des sources concordantes. Les mêmes sources ont ajouté que deux autres supplétifs de sécurité ont été blessés au cours de l’attaque avant de rassurer qu’ils sont hors de danger. Ces interlocuteurs ont indiqué que les VDP revenaient d’une mission d’escorte de personnes civiles dans un hameau de culture. Ils les y auraient accompagnées pour le retrait de vivres. L’un des VDP, admis dans un centre de santé, a raconté le sale quart d’heure que lui et ses camarades ont vécu. « L’ennemi s’était posté sur une petite colline et attendait notre retour. Quand ils nous ont aperçus au pied de la colline, ils ont ouvert le feu. Nous avons riposté, mais notre position ne nous permettait pas d’être efficaces face à des hommes bien armés et qui étaient en hauteur. Les choses se sont encore compliquées quand, entre temps, nous étions à cours de munitions. Et puis nos armes ne sont pas en bon état. Avec ces armes, comment pouvons-nous combattre un ennemi qui possède des armes sophistiquées? Pour gagner ce combat, il n’y a pas de miracle. Nous avons besoin d’armes performantes pour affronter les terroristes avec efficacité. Depuis quelques mois, il y avait de l’accalmie comme si un accord de non-agression existait. Cette attaque vient-elle relancer le compte à rebours? Nous nous en interrogeons », a-t-il relaté.

Burkimbia.com

Source : A I B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *