Sahel-Burkina : une vingtaine de morts dans une attaque de deux villages de Seytenga

Des Hommes armés non identifiés (HANI) ont attaqué les villages de Yatakou et Sofokel, dans la commune de Seytenga, région du Sahel, frontalière avec le Niger, dans l’après-midi du mardi 27 avril 2021, faisant une vingtaine de morts selon des sources concordantes.

Selon une source locale, les Hommes armés non identifiés (HANI), sont venus en nombre important (près de 300), sur trois pick-up, quatre tricycles et plusieurs motos, pour attaquer les villages de Yatakou et Sofokel dans la commune de Seytenga faisant une vingtaine de morts.

La source a mentionné également  l’enlèvement de cinq jeunes hommes dans la même journée, avant de préciser que lors de l’attaque, ils (les HANI) ont menacé les populations de quitter leur localité.

Par conséquent, il y a de nombreuses personnes déplacées internes qui ont trouvé refuge à Seytenga-ville et même à Dori.

La veille de l’attaque, à savoir le lundi 26 avril 2021, a précisé notre source, les HANI ont débarqué très tôt dans ces villages pour des prêches, sommant les hommes de laisser leur barbe et de couper leur pantalon et aux femmes de se voiler obligatoirement.

A l’issue de leur prêche, déplore notre source, ils ont vandalisé les commerces, pillé les domiciles et les vivres, emportés des animaux et dépouillé les populations de leur argent.

Aux dernières nouvelles, une mission du 11e Régiment d’infanterie commando (RIC) de Dori devrait accompagner les familles des victimes pour l’enlèvement des corps dans l’après-midi du 27 avril 2021.

Seytenga est une localité située dans la province du Séno, à 40 km de Dori, chef-lieu de la région du Sahel et à 10 km de la frontière nigérienne.

Avant leur forfait, les HANI avaient effectué un passage le 14 avril dernier dans les deux villages attaqués.

Burkimbia.com

Source : A I B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *