Commune de Tanghin-Dassouri : satisfécit après la visite de plusieurs chantiers par le maire Lassané Tiemtoré

Le maire de Tanghin-Dassouri, commune de la province du Kadiogo, région du Centre, située sur la Route nationale N°1, à 25 km de la capitale du Burkina Faso, a effectué les mercredi 28 et jeudi 29 avril 2021, une visite des chantiers réalisés ou réhabilités au cours de l’année 2020-2021. Ce, pour toucher du doigt les réalités des infrastructures réalisées et celles réhabilités mais aussi pour discuter avec la population de sa commune.

Le maire de Tanghin-Dassouri, commune rurale qui couvre une superficie de 315.495 km2, accompagné par les maires adjoints, conseillers municipaux et autres techniciens de la commune, une fois à Bazoulé ont rendu une visite de courtoisie à Naaba Kiiba. Ce dernier prodigue des conseils et bénédictions au maire et à son équipe avant la visite du Centre de Santé et de Promotion social (CSPS) dudit village et un pont reliant Bazoulé à Sambin. Sambin où la délégation a visité un autre pont avec un arrêt chez Sin-naaba pour recevoir des bénédictions, des encouragements.

Puis cap sur Goghin 2 où le Go-naaba, avec une forte délégation, attendait le premier responsable de la commune sur le site d’un pont en construction qui sera baptisé le pont de la fin du calvaire et du deuil car ce marigot à endeuillé plusieurs familles par noyade. Dans ce même village, au quartier Ouindin, un forage implanté donne une bouffée d’oxygène aux femmes selon Honorine Ouédraogo, conseillère de la localité. C’est ensuite le tour de Zinguedssé pour voir un CSPS dressé pour le bonheur de la population de cette localité. Là, la représentante des femmes a fait savoir au maire Lassané Tiemtoré et sa suite qu’elles voulaient renoncer aux accouchements du fait de leur souffrance par manque de CSPS. A Sahongo, un bâtiment d’école primaire de quatre classes est visité et applaudie par les écoliers qui ont du mal à cacher leur joie.

Le cortège continue sa route pour le village de Nabitenga pour visiter deux latrines construites pour une mosquée puis un bâtiment de deux salles de classes et d’un bureau. Le village de Sané n’a pas été en reste car ayant bénéficié d’un bloc administratif pour son CEG. Femmes en chant, élèves, personnel administratif, professeurs et population du village en liesse, c’est le président de l’APE qui, en quelques mots, a traduit la joie des parents d’élèves. Néanmoins, il sollicité des latrines pour les élèves, des plaques solaires et un forage. Le directeur de l’école, Modeste B. Dianda, lui, a sollicité un accompagnement de la mairie en parking, et un forage pour le jardin scolaire. Marceline Zongo, conseillère, quant à elle, sollicite des routes, des lits et des matelas pour le CSPS de Sané et pour terminer, Yacouba Kaboré, délégué des élèves, a émis le souhait d’avoir un terrain de football. Le maire et sa délégation se sont ensuite rendu à l’école primaire publique ou des écoliers, enseignants et population attendaient sous des karitiers. Ce bâtiment de trois classes composé d’un bureau aussi flambant neuf logé dans l’enceinte du CEG Nana Koutou. Pour boucler le programme du jour, c’est Taama qui a accueilli les visiteurs sur le site de construction de son CEG pour la pose de sa première pierre. Pour terminer cette visite des chantiers réalisés, réhabilités ou en cours de réalisations pour le compte de l’année 2020-2021 mais aussi pour discuter avec la population de sa commune, la même équipe a fait, le jeudi 29 avril 2021, le tour des villages de Taonsgho pour visiter le jardin et des forages, à Koudiéré, un bâtiment d’une école et la maternité, à Nagrin , le CPAF, à Tanghin , Dazankièma et Kologh-Nana , des forages et à Dassouri, la chambre froide et des forages. Au cours de cette sortie, le maire Lassané Tiemtoré s’est beaucoup entretenu avec les habitants des différents. « J’ai bien noté toutes vos doléances et préoccupations. Je ne sais pas mentir. C’est l’union qui fait la force. La division n’a jamais développé un village. La mairie, à elle seule, ne peut pas prendre en charge toutes vos doléances. Donc appelé aussi vos fils et filles nantis quelque soit où ils sont pour la politique du développement car ce sont les deux mains qui ramassent la farine. La mairie fera de son mieux pour votre bien-être « . C’est ce message que le maire de Tanghin-Dassouri a laissé entendre partout où lui et sa délégation sont passés.

A noter que Tanghin-Dassouri a une population estimée à 68.827 habitants qui sont répartis dans 59 villages administratifs, selon les résultats du 5ème Recensement général de la population et de l’habitation de 2019.

David Demaison NEBIE

Représentant Régional de Boucle du Mouhoun

(De passage à Ouagadougou)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *