Camp de réfugiés de Goudebou : Angelina Jolie au chevet des pensionnaires

Les déplacés maliens du camp de Goudebou situé dans le Sahel-Burkina ont reçu un soutien de taille lors de la Journée mondiale des Réfugiés le dimanche 20 juin. L’actrice américaine Angelina Jolie y a effectué un déplacement pour exprimer son soutien aux réfugiés ayant fui les violences terroristes.

L’envoyée spéciale du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) a appelé à aider les pays qui accueillent des personnes menacées. Elle a exprimé son inquiétude sur l’état des déplacements dans le monde. La star américaine était accompagnée du ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, pour la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés, célébrée chaque 20 juin. « Aujourd’hui, une personne sur 95 est déplacée de force. Un pour cent de l’humanité. Et les chiffres ne cessent d’augmenter. Nous devons prendre conscience de la voie sur laquelle nous sommes engagés au niveau mondial, avec tant de conflits qui font rage et la possibilité très réelle que le changement climatique oblige des dizaines, voire des centaines de millions de personnes à devoir quitter leur foyer à l’avenir, sans possibilité de retour », a affirmé Angelina Jolie.

« La situation au Burkina Faso est devenue un tel défi pour les réfugiés. Jusqu’en 2018, nous n’avions pas le niveau d’insécurité que nous voyons ici au Burkina Faso. C’est la première fois. C’est de plus en plus difficile pour les réfugiés parce qu’ils vivent dans des zones où l’insécurité est vive », a déploré Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR

Le camp de Goudebou, accueille plus de 11 000 réfugiés. Après une attaque en mars 2020, les autorités ont renforcé les mesures de sécurité, avec plus de personnel militaire.

Rokiatou KABRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *