« Nous savons d’où viennent les financements des groupes terroristes » (Ministre de la Défense du Niger)

Alors que de nombreux soldats des forces gouvernementales des pays du Sahel et des forces alliées, dont la France, ont perdu la vie ces dernières semaines, dans la lutte contre les groupuscules terroristes, le ministre nigérien de la Défense, le Pr Issoufou Katambé, a effectué récemment une sortie très remarquée au cours d’un forum sur la paix au Sénégal.

« Nous savons d’où viennent les financements des groupes terroristes. Il faut que les Etats qui sont derrière ces financements arrêtent », avait lancé le patron des forces armées nigériennes se refusant à donner plus de détails. Une déclaration publiée, mardi, sur le mur Facebook du ministère nigérien de la Défense.

Pour le titulaire du portefeuille de la défense, la note que paie le Niger pour la lutte contre les groupes terroristes depuis plusieurs années est très salée. Car, outre les pertes en vies humaines tant chez les militaires que les civils, l’Etat du Niger consacre 19% de son budget à cette guerre. Ce qui, à n’en point douter, a un impact négatif considérable sur le développement du pays.

L’homme d’Etat nigérien n’a pas non plus été tendre vis-à-vis de la communauté internationale qui, selon lui, « se livre à un jeu pas du tout clair ».

Mais le courroux du ministre Issoufou Katambe ne s’est pas limité là. Il pointe également du doigt des ennemis de l’intérieur. « Dans la plupart de nos villages, il y a des complicités. Nous devons faire de la sensibilisation et lutter contre les menaces des djihadistes dans nos villages », a-t-il fait remarquer.

Burkimbia.com                                                                  

Source :  Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *