Sommet de Pau : le président français annonce l’envoi de 220 soldats supplémentaires

Les présidents du G5 Sahel souhaitent « la poursuite de l’engagement militaire de la France au Sahel ». De son côté, le président français, Emmanuel Macron, a annoncé l’envoi de 220 soldats supplémentaires pour renforcer la force Barkhane tout en dénonçant des «puissances étrangères» alimentant le discours antifrançais au Sahel. C’est ce qui est ressorti le lundi 13 janvier 2020 du sommet de Pau en France pour clarifier la coopération militaire et politique entre la France et les pays du G5 Sahel.

Les présidents des pays du Sahel ont exprimé leur souhait de la poursuite de l’«appui crucial» de l’occident. C’est l’une des principaux points de la déclaration faite par le président Macron au sommet de Pau en France. Un sommet reporté en raison de l’attaque d’Inates au Niger survenue le 11 décembre, et qui s’est tenu effectivement le lundi 13 janvier à Pau cinq semaines après l’invitation d’Emmanuel Macron à ses homologues sahéliens. Après la mort fin novembre de 13 soldats français au Mali, l’Élysée attendait de leur part « une clarification » quant à la présence française sur place, à l’heure où le sentiment anti-français semble de plus en plus diffus au Mali et au Burkina Faso.

Une demande de clarification que Emmanuel Macron, visiblement agacé par la montée du sentiment anti-français, a formulée fermement le 4 décembre à l’adresse des présidents des pays du G5

Burkimbia.com

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *