Burkina : des transporteurs routiers annoncent une grève illimitée, d’autres s’en démarquent

La mise en place de la faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina divise les acteurs du monde des transports. Le gouvernement qui éprouverait de la lenteur dans sa mise en œuvre est pointé du doigt par certains transporteurs.

 

Ces transporteurs mécontents projettent une grève illimitée à partir du jeudi 17 janvier 2020 à 00h. « Nous, membres des organisations socio-professionnelles des transporteurs routiers du Burkina exigeons la tenue immédiate du congrès constitutif de la Faîtière unique des Transporteurs Routiers du Burkina (FUTRB), nous rejetons avec fermeté la position du Ministre en charge des Transports pour son désir de gérer le fret généré par le Commerce Extérieur du Burkina », a lancé le président du Syndicat national des Transporteurs routiers et voyageurs du Burkina, Bonaventure Kéré. Pour le porte-parole des transporteurs qui projettent l’arrêt de travail, « la position du Burkina Faso qui se trouve sans façade maritime, commande qu’il y ait un secteur de transport routier très efficace ».

Cependant, cette initiative n’est pas du goût de l’ensemble des transporteurs d’où cet autre son de cloche dénonçant cet acte. Le président de la Fédération nationale des Acteurs du Transport routier (FENAT), Adama Tiendrebéogo, ne se reconnaît pas dans cette grève. Comme d’autres, notamment le Collectif des Transporteurs routiers du Burkina, ces acteurs se démarquent de la grève. Ils appellent leurs membres à vaquer librement à leurs occupations, c’est donc dire que la grève ne sera pas suivie à l’unanimité.

 

Alpha Ouéda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *