Ma part de Vérité de JBO : manque d’objectivité de l’auteur selon la jeunesse sankariste

« Ma part de vérité », cet ouvrage dédicacé le 25 janvier 2020 par Jean-Baptiste Ouédraogo, ancien Président du Faso, a fait couler beaucoup d’encre et de salive et continue d’en faire couler. Ce lundi 10 février 2020, c’est la jeunesse sankariste, notamment de l’Union pour la Renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) qui était face à la presse pour donner sa lecture sur l’ouvrage. Pour ces jeunes, le Président Thomas Sankara est l’antagonisme d’idéologie et de ligne politique.

« Nous ne percevons en rien la duplicité du Président Thomas Sankara dont Jean Baptiste Ouédraogo évoque dans son ouvrage intitulé « Ma Part de Vérité », a affirmé le Secrétaire national de la Jeunesse sankariste de l’UNIR/PS,  Samdpawendé Ouédraogo. Et celui-ci d’ajouter que loin de porter un jugement de valeur sur l’ouvrage et encore moins sur la personnalité de l’auteur, il sied de noter que l’antagonisme entre les deux hommes était de taille. En effet, dès la nomination de Thomas Sankara comme Premier Ministre au sein du gouvernement du Conseil pour le Salut du Peuple (CSP), les deux camps se sont rendu compte de leur antagonisme.

Ainsi, s’inscrivant dans les idéaux de transformation nationale, de développement endogène, de rupture de gouvernance d’avec les schémas importés, les jeunes sankaristes demeurent convaincus que l’aura de Thomas Sankara ne saurait s’écorcher d’une ride par le fait de contempteurs qui se refusent à aller dans le sens de l’histoire des peuples.

Pour eux, Jean-Baptiste Ouédraogo n’a fait qu’un condensé de ressentis mal digérés pour égrener avec haine, jalousie et méchanceté son échec dans sa courte gestion de l’Etat.

La jeunesse sankariste qualifie de tels écrits de jugements de valeurs sans la moindre analyse critique et autocritique qui enlèvent à l’auteur toute objectivité malgré un recul d’environ quarante ans qui séparent les évènements et la parution de l’ouvrage.

Wakiyatou KOBRE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *