7ème congrès ordinaire de l’Ordre des pharmaciens : le PF invite à la réflexion pour la fabrication locale des médicaments

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé le mardi 23 juillet 2019dans la matinée, la cérémonie d’ouverture du 7ème Congrès ordinaire du Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens du Burkina Faso, placé sous le thème : « L’avenir de la profession de pharmacien au Burkina Faso : défis et perspectives ».
A cette occasion, le chef de l’Etat a invité à la réflexion pour la fabrication locale des médicaments. « Il nous faut maintenant développer une industrie du médicament au Burkina Faso. C’est pourquoi, nous saluons les initiatives prises par certaines personnes dans ce sens », a déclaré le chef de l’Etat.
Pour lui, la fabrication locale des médicaments évitera au Burkina Faso de les importer et contribuera à soutenir l’économie nationale.
Selon les statistiques du Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens, le Burkina Faso compte actuellement environ 900 pharmaciens, et d’ici à 6 ans, 1500 étudiants sortiront comme nouveaux pharmaciens.
« Vous voyez bien que c’est un défi majeur et il faut commencer à réfléchir pour trouver des solutions, parce qu’il sera difficile pour le public, et même le privé, d’absorber tout ce monde », a ajouté le président du Faso.
Sur les questions relatives à l’exercice irrégulier de la profession et à la concurrence déloyale, le chef de l’Etat a rassuré que des mesures seront prises. « Il faut que nous puissions définitivement traiter cette question de manière à permettre à ceux qui sont qualifiés pour faire le travail de le faire, pour le bien-être de nos populations », a-t-il précisé.
Roch Marc Christian Kaboré a par ailleurs salué l’engagement des pharmaciens « à faire en sorte que chacun d’eux soit dans l’éthique de la profession ».
Ce 7ème congrès va dégager les perspectives de développement du secteur pharmaceutique burkinabè à l’horizon 2028. Six cent (600) congressistes venant des 45 provinces du pays participent à cette rencontre.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *