COVID-19 à Ouagadougou : sensibilisation et distribution de savons et de gels hydroalcooliques par l’ONG Sauve ma Patrie

Dans le but d’apporter sa contribution à la lutte contre le COVID-19, l’ONG Sauve ma Patrie a entrepris une sensibilisation dans des marchés et yaar de la ville de Ouagadougou sur la pandémie et distribue des savons, des gels hydro-alcooliques aux personnes vulnérables. Ce mercredi 25 mars 2020, nous avons rencontré les bénévoles de cette ONG au Centre-Ville de Ouagadougou en pleine sensibilisation.

Objectif, sensibilisé la population

Depuis le 11 mars 2020, le Burkina Faso, à l’instar  d’autres pays, est touché par la pandémie du Coronavirus (COVID-19). Pour lutter contre cette maladie, plusieurs mesures sanitaires et gouvernementales ont été prises par les autorités compétentes. En plus de ces mesures, les citoyens eux-mêmes sont appelés à jouer leur partition.

C’est pour cette raison que Ben Ismaël Nombré, promoteur d’une entreprise informatique au Burkina a fondé  une Organisation  Non Gouvernementale (ONG) Sauve ma Patrie pour apporter sa contribution à la sensibilisation et à la lutte contre la pandémie. « Lorsque le COVID-19 est apparu au Burkina Faso,  je me suis dit que le gouvernement à lui seul ne peut pas tout faire pour lutter contre cette propagation », a affirmé le fondateur de l’ONG Sauve ma Patrie. Pour ce faire, des bénévoles ont pris l’initiative de sillonner les marchés et yaar de la ville de Ouagadougou pour sensibiliser les citoyens. Selon Ben Ismaël Nombré, le virus est là certes, mais il faut éviter le pire en luttant contre sa propagation. Cela fait 6 jours que l’ONG Sauve Ma Patrie a  commencé sa sensibilisation et à la date du 25 mars 2020, ce sont 6 marchés qui ont reçu ces bénévoles. « Nous avons commencé par le marché de Zémpasgo à la Patte-d’Oie, ensuite le marché de 15 yaar, le marché de Paglayiri, le marché de Cissin, le marché du 10 yaar et le marché de Goughin », a fait savoir Ismaël Nombré.

Ce mercredi 25 mars, l’ONG Sauve Ma Patrie a déposé son balluchon au Centre-ville de Ouagadougou.  « Nous avons sillonné tous les axes du Centre-Ville à savoir la gare Sitarail, le grand marché. Nous communiquons sur la maladie et nous distribuons des cache-nez, du savon et des désinfectants aux personnes vulnérables », a-t-il expliqué.

A la question de savoir comment l’ONG s’organise pour réussir la sensibilisation, son initiateur a laissé entendre que les premières sorties n’ont pas été  simples parce que ses membres  n’étaient pas protégés mais maintenant, ils sont dotés d’habits adaptés, de gants et de cache-nez.

« Nous ne pouvons pas donner de coût estimatif car c’est un don de soi et si c’est en terme de budget, je suis épuisé mais je ne lâche pas et j’appelle les bonnes volontés à soutenir l’initiative », dixit le Fondateur de l’ONG Sauve Ma Patrie qui confie avoir reçu de  l’ONG Femme et Prisons d’Afrique des bidons pour en faire des réservoirs d’eau pour donner aux marchés et  yaar.

Il a également saisi l’occasion pour interpeller les citoyens à  prendre conscience de l’enjeu car beaucoup négligent l’affaire et il faut éviter cela. Ainsi, il appelle les citoyens au  respect des consignes sanitaires et des mesures prises par les autorités.

Pour finir l’ONG Sauve ma Patrie, interpelle  le gouvernement à communiquer beaucoup avec les populations.  « Moi j’ai déjà fait des affiches que j’ai collées un peu partout, donc j’invite le gouvernement en à faire de même », a-t-il lancé tout en déplorant qu’il n’y ait pas de dispositif sanitaire au Centre-ville. Ben Ismaël Nombré affirme avoir  distribué des gants et cache-nez aux policiers de la mairie centrale après avoir  remarqué que ceux-ci n’en portaient pas.

Wakiyatou KOBRE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *