Ouagadougou : débandade dans certains maquis suite à une descente des FDS

Pour une sensibilisation, c’était plutôt la débandade dans certains quartiers de Ouagadougou. Car le 25 mars 2020, aux environs de 11 h, des FDS ont pris d’assaut les maquis pour vider les lieux des clients. Cela selon la mesure prise par les autorités qui sous-tend que les regroupements sont interdits, suite à cette pandémie du Covid19.

Certaines personnes, dont des tenanciers, ont fermé illico presto, sans chercher à comprendre le fond de l’affaire. Les clients, qui étaient sur les lieux, ont vite fait aussi de vider leur verre et payer la facture avant de s’en aller.
Sauf qu’il se trouve que ce n’est pas pour interdire qui que ce soit de prendre son pot, selon un tenancier que nous avons approché, mais que le client peut se ravitailler et aller boire tranquillement chez lui. Pas de regroupement massif, en résumé.
Avec cette descente incongrue, l’on imagine à peu près la débandade. Car des restauratrices ont renversé dans leur fuite leur sauce de riz et autres mets parce que chacun pensait que c’était en représailles au pandore qui a été agressé dans la nuit du 23 au 24 mars dernier par des individus lors du couvre-feu dans la zone. Plus de peur que de mal, puisque plus tard, les maquis ont rouvert, avec moins de clients, tout de même. Et les restauratrices étaient obligées de recommencer à préparer leurs sauces, sinon nul ne mangera un riz blanc ou sans assaisonnement…
Burkimbia.com
Source : Zoodomail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *