Transparence dans la gestion : le Conseil de l’Arrondissement 9 de Ouaga rend compte à la population

Le Conseil de l’Arrondissement 9 de Ouagadougou a organisé une Journée de redevabilité le samedi 27 juillet 2019 au sein de la mairie dudit arrondissement.  Objectif, faire le bilan des trois années de gestion et entreprendre des perspectives pour les deux années restantes. La rencontre a été présidée par le maire de l’arrondissement 9, Albert Bamogo, président du conseil de l’arrondissement.

29 juin 2016 – 27 juillet 2019 : cela fait 3 ans que le maire Albert Bamogo et son conseil d’arrondissement ont pris fonction à la tête de cet arrondissement.  Devoir de redevabilité oblige, ils ont fait une halte pour rendre compte  de leur gestion à la population. Ainsi, cette journée qui vise à renforcer le dialogue entre les acteurs est une occasion pour le maire, non seulement d’exprimer sa gratitude et sa reconnaissance aux Partenaires techniques et financiers mais aussi et surtout de faire le bilan des trois années de gestion et d’entreprendre des perspectives pour les deux années à venir.  Le 1er responsable de l’arrondissement 9 n’a pas occulté les difficultés auxquelles le  conseil de l’arrondissement est confronté. Il s’agit de l’absence d’autonomie financière qui ne facilite pas la prise en compte d’un certain nombre de préoccupations, la faible allocation budgétaire dont la mairie dispose pour ses activités. Il y a également la mesure de suspension des lotissements qui ne facilite pas la réponse aux préoccupations des populations. Malgré ces difficultés, le conseil a pu faire des réalisations. Ce sont entre autres,  pour la mobilité urbaine 50 km de route réhabilitées, la construction de deux ponts, l’implantation de dix panneaux de signalisation et de 4 feux tricolores. Au niveau des services sociaux de bases, ce sont 9 écoles, 63 salles de classe et des latrines qui ont été construites. A cela s’ajoutent la dotation du Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) et la rénovation de deux maternités de 2 ambulances, la construction de 11 châteaux d’eau, fonctionnels avec l’énergie solaire, 16 pompes à motricité humaine et 25 bornes fontaines construites. Les personnes nécessiteuses n’ont pas été en reste. Il y a eu l’appui alimentaire à 1350 veuves et orphelins, la dotation des élèves orphelins et vulnérables avec 500 tenues scolaires et 30 vélos. A noter aussi que 20 tricycles ont été octroyés aux personnes vivant avec un handicap. En termes de perspectives, Albert Bamogo, a confié pour  les deux années à venir, que ce  sont entre autres,  des aménagements et bitumage de 14,5km de voies, la normalisation de 5 écoles par la construction de 15 salles de classes. Il a ajouté que le conseil entend former et financer des microprojets de jeunes. Les partenaires étant un appui nécessaire à la réalisation des perspectives, le conseil entrevoit de renforcer  la collaboration avec les partenaires au développement à en croire le président du conseil de l’arrondissement 9. La cérémonie a pris fin par la remise des attestations aux personnes physiques et morales qui ont soutenu le conseil d’arrondissement au cours de ces trois  années de gestion.

Wakiyatou KOBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *