1er Congrès ordinaire de l’UCRAO : le président de l’UCRB, Brahima Rabo, porté à la tête de l’Union

L’Union des Conducteurs Routiers de  la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (UCRAO) a tenu son premier congrès ordinaire du 29 juillet au 1er août 2019 à Ouagadougou au Burkina Faso. Cette session qui avait pour but de réunir tous les conducteurs et routiers de l’espace CEDEAO a été placée sous le patronage du ministre burkinabè en charge des transports, Vincent Dabilgou. A l’issue de la rencontre, le président de l’Union des Chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) a été désigné président de l’UCRAO.

Une Union regroupant les Conducteurs Routiers de l’espace CEDEAO, la Mauritanie et le Maroc (UCRAO) a vu le jour.  Cette union a pour but de mettre ensemble les conducteurs et routiers des pays de l’Afrique de l’Ouest pour poursuivre un but commun. Boureima Rabo, président de l’Union des Chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), satisfait de  la tenue de ce premier congrès qui a connu la présence de tous les pays concernés, a confié que la Mauritanie et le Maroc ont rejoint l’union, vu l’importance de la mission qu’ils entendent réussir. Et celui-ci d’ajouter qu’ensemble, ils ont pu créer l’UCRAO, discuter et prendre des résolutions lors des échanges.  A la question de savoir ce qui a suscité cette initiative, le premier responsable de la structure a fait savoir que tous les conducteurs parlent le même langage, donc il était nécessaire de se mettre ensemble pour voir ce qui peut être fait pour améliorer leurs conditions de travail. A cet effet, le président de l’UCRB, indique que l’UCRAO entend lutter contre les rackets, les tracasseries routières et les surcharges qui détruisent les amortisseurs des véhicules et les routes. Également, l’union entend lutter pour avoir des parkings au niveau des ports.  « Contribution du conducteur routier dans la lutte contre l’insécurité transfrontalière dans la zone CEDEAOA », a été le thème retenu pour ce premier congrès à l’issue duquel, Boureima Rabo, président de l’Union des conducteurs routiers du Burkina, a été désigné président de l’UCRAO pour un mandat de 5 ans. Celui-ci dit compter sur ses collègues des autres pays pour mener à bien sa mission. « Il y aura des Assemblées générales chaque deux ans pour faire le bilan », a-t-il rassuré. Le Coordinateur général pour la sécurité des conducteurs professionnels et des transporteurs urbain de la Mauritanie, Samba Gordi Bâ, présent à ce premier congrès, a laissé entendre qu’il était de bon ton que son pays intègre l’union. Selon lui, les chauffeurs n’ont pas de frontière et traversent beaucoup de frontières. De ce fait, a-t-il expliqué, même si la Mauritanie n’est pas membre de la CEDEAO, cela n’empêche  pas les conducteurs d’intégrer l’UCRAO.

Wakiyatou KOBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *