COVID-19 à Ouagadougou : Qatar Charity offre du matériel de protection aux religieux de l’arrondissement 9

Les religieux de l’arrondissement 9 de Ouagadougou ont reçu du matériel de protection contre la maladie à Coronavirus (COVID-19) de la part de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Qatar Charity. Ce don remis le mercredi 20 mai 2020 dans le cadre de la lutte contre la Coronavirus a été réceptionné par le premier responsable de l’arrondissement, Albert Bamogo.

« Le don explique le besoin réel exprimé par les personnes du fait du coronavirus au Burkina », a fait savoir le Directeur national de l’ONG Qatar Charity au Burkina, Mohamed Nouayti. Selon lui, tout le monde doit se mettre dans la dynamique de lutter contre la pandémie. Cependant, tout le monde n’a pas tous les moyens nécessaires pour le faire. C’est ce qui a poussés l’ONG à doter les églises, temples et mosquées de l’arrondissement 9 de Ouagadougou de matériel de protection.
Un matériel composé des kits de lave main, de masques, de savon et de gels hydro-alcoliques, réceptionné par le maire de l’arrondissement 9, Albert Bamogo qui a traduit la gratitude des bénéficiqires à l’ONG.
Le Centre Médical avec Antenne Chirurgical (CMA) de Paul VI aussi a été doté d’un lot de matériel par l’ONG. Albert Bamogo a saisi cette occasion pour également offrir des pulvériseurs au CMA de Paul VI.
A en croire le Directeur national de l’ONG, la première phase du don a coûté plus de 4 millions de francs CFA et la deuxième, 5 millions de franc CFA. « Le résultat des impacts de ce don nous permettra de voir comment faire pour apporter d’autres dons après la fête de Ramadan », a promis Mohamed Nouayti.

Parfait Zida, maître de catéchèse de la paroisse de Yagma, a, au nom de tous les bénéficiaires, remercié les donateurs. Pour lui, ce don permettra aux religieux de lutter davantage contre la maladie à Coronavirus.
Séance tenante, le Conseil de l’arrondissement 9 a organisé une séance de sensibilisation à l’endroit des bénéficiaires. Il les a conseillés d’être courtois dans la lutte et de ne pas frustrer les brebis galeuses. Et le maire d’ajouter qu’il n’est pas recommandé de refouler un fidèle d’un lieu de culte. « S’il y a des gens qui ne respectent pas les mesures, il faut les sensibiliser, dans les règles de l’art », a-t-il conclu.
Wakiyatou KOBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *