Aïd El Fitr à Ouagadougou : « Solidarité et respect des mesures barrières contre la covid-19 » au menu

Les musulmans du Burkina Faso, à l’instar de bien d’autres du monde entier, ont célébré célèbrent le dimanche 24 mai 2020 la fête du Ramadan ou Aïd el Fitr dans un contexte de pandémie du Coronavirus covid-19. Dans la capitale burkinabè, notamment à la Place de la Nation, c’est le grand imam de Ouagadougou, El hadji Mohamed Sourwila, qui a dirigé la prière du jour.

Les fidèles musulmans du Burkina Faso ont prié pour la paix au Burkina tout en exhortant les fidèles à redoubler d’efforts pour contribuer à stopper la propagation de la covid-19 au Burkina. L’exemple a été donné à l’occasion de cette prière qui s’est déroulée dans le respect des mesures barrières édictées par les autorités, notamment le lavage des mains, la distanciation et le port obligatoire de cache-nez.

Dans son sermon, l’imam a encouragé la solidarité entre les Burkinabé. Il a également invité ces derniers à travailler pour bouter hors du pays des Hommes intègres cette pandémie.

Pour rappel, les fidèles ont célébré l’Aïd el Fitr après avoir jeûné un mois, conformément aux prescriptions de l’Islam.

Burkimbia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *