Côte d’Ivoire : le RHDP orphelin suite au décès du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly

Le Premier ministre et candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre, Amadou Gon Coulibaly, est décédé le mercredi 8 juillet, à Abidjan. L’information a été annoncée à la Radio-Télévision ivoirienne par le Secrétaire Général de la Présidence ivoirienne.

Amadou Gon Coulibaly a été victime d’un malaise en plein conseil des ministres dans l’après-midi du mercredi 8 juillet 2020 et a été transféré par ambulance vers la Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie (PISAM), située dans la commune de Cocody, à Abidjan.
Amadou Gon Coulibaly était rentré à Abidjan le 2 juillet, après deux mois d’hospitalisation suite à une évacuation d’urgence le 2 mai à Paris en pleine pandémie de Covid-19 pour des problèmes cardiaques. Pris en charge à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, il y avait effectué une coronarographie et s’y était fait poser un stent. Mais son séjour, qui devait initialement durer « quelques semaines » s’était finalement prolongé, en raison d’une seconde hospitalisation début juin.
Biographie
Âgé de 61 ans, Amadou Gon Coulibaly était le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) à l’élection présidentielle d’octobre. Il devait être formellement investi début août à Yamoussoukro. Amadou Gon Coulibaly est né le 10 février 1959 à Abidjan. Ce fidèle compagnon et ami du Président Alassane OUATTARA a été député et maire de la ville de Korogo depuis 2001 et ministre sans interruption d’octobre 2002 à février 2010 et depuis décembre 2010.
Il fait ses études à l’École des travaux publics de Yamoussoukro et obtient en 1982 son diplôme d’ingénieur. Amadou Gon commence sa carrière en tant qu’ingénieur de la Direction et contrôle des grands travaux (DCGTx) en 1983. Il y est recruté par Antoine Cesareo. Durant cette période, il rencontre Alassane Ouattara.
En 1990, alors que ce dernier devient Premier Ministre de la Côte d’Ivoire, il intègre son cabinet. Il tient depuis cette période une relation privilégiée avec l’actuel président ivoirien. Au sein du cabinet, il est conseiller technique du président et il est chargé des programmes d’ajustement sectoriel, des entreprises publiques et des projets d’investissements publics dont le gisement gazier de Foxtrot. À la fin du gouvernement de Ouattara en 1993, il revient à la DCGTx en tant que directeur adjoint.
Le 10 janvier 2017, il est nommé Premier ministre par le président Alassane Ouattara.
Le 13 mars 2020, après avoir renoncé à briguer un troisième quinquennat, Alassane Ouattara le désigne candidat du RHDP à l’élection présidentielle de 2020.
Burkimbia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *