Présidentielle de 2020 au Burkina : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement

Le jeudi 30 juillet 2020 à Ouagadougou, le candidat de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a rendu visite à Kadré Désiré Ouédraogo, candidat à l’élection présidentielle soutenu par le mouvement AGIR ensemble, parti de l’opposition affiliée au chef de file de l’opposition. Après quelques minutes d’entretien, les deux candidats se sont livrés à la presse pour donner la substance de la rencontre.

Pour Zéphirin Diabré, son combat s’inscrit dans une perspective de rassemblement et surtout d’opposition dans la quête d’une alternance. En tant que chef de file de l’opposition, il voulait aussi présenter à Kadré, un certain nombre de démarches qui sont engagéeS au sein du cadre de concertation du CFOP en liaison justement avec cette élection de 2020.
Selon le candidat de l’UPC, au niveau du CFOP, ils sont dans une volonté de rassemblement de toutes les femmes et tous les hommes qui souhaitent l’alternance et le vrai changement. Et il se trouve que Kadré est un candidat soutenu par un parti affilié au CFOP, donc il voulait lui rendre compte des démarches qui ont été entreprises. Et cette démarche sera bientôt couronnée par la signature d’un accord politique.
Mais dans cet accord politique, il y a deux points importants. Le premier point, ils se sont engagés pour soutenir celui d’entre eux qui sera présent au second tour parce que pour eux, il y aura un second tour au regard de la configuration de la scène politique et surtout au regard du calibre des hommes et des femmes qui vont s’engager dans cette bataille politique.
Le deuxième point important, une fois élu, ils s’engagent à gouverner ensemble sur la base d’un certain nombre de principes et d’objectifs. Et il pense que Kadré va apporter sa contribution pour la réussite de cet accord.
Pour le CFOP, le jeudi 6 août, il se tiendra le dernier séminaire de correction et de validation du document et dans les jours qui vont suivre, il y aura une cérémonie officielle où tous les candidats viendront montrer leur engagement.
Quant à Kadré Désiré Ouédraogo, « étant de l’opposition, il travaille à offrir au Burkina Faso de nouvelles perspectives, de nouveaux dirigeants pour la paix et la stabilité dans le pays. « Ma candidature est soutenue par un parti politique, le mouvement agir ensemble pour le Burkina Faso qui se trouve être membre du CFOP. Et lors de notre entretien, ils ont passé en revue les pistes de coopération qu’ils peuvent emprunter pour donner à notre pays un nouvel espoir.
Ils estiment qu’on ne peut pas gagner ce combat contre les nombreux défis du Burkina s’ils restent divisés, voilà pourquoi, il se réjouit de s’engager dans cette perspective avec les partis de l’opposition pour faire un travail plus efficace ».
Pour Kadré Ouédraogo, il espère que « le peuple burkinabè va décider de se doter de dirigeants et d’orangeS qui permettent de résoudre les nombreux problèmes du pays ». Concernant la plateforme de négociation en cours, elle est une excellente idée et il s’inscrit pour qu’ensemble ils puissent joindre leurs efforts pour les élections.
Au cas où le CDP arrive au second tour, Kadré va-t-il soutenir le parti ? L’accord politique qui est en cours concerne tous les partis politiques qui partagent les vues et les options qui ont été exposées. « Si un parti est membre de cet accord et qu’il signe cet accord et que je le signe, il est évident que je respecterai mes engagements quelle que soit la personne. C’est ça aussi qui permettra de redonner de la crédibilité à la parole donnée car nos hommes politiques doivent savoir prendre des options et les tenir » a-t-il ajouté.
Burkimbia.com
Source : Lefaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *