Reboisement au CSPS de Nioko 1 : l’association Tiis la Viim plante responsable

Des plants ont été mis à terre au Centre de Santé et de Promotion sociale (CSPS) de Nioko 1 dans la commune de Saaba. C’est un geste de l’association Tiis la Viim des vendeurs de charbons et de bois. Un acte salué par l’ensemble du personnel du district sanitaire de Bogodogo. Le reboisement a eu lieu le samedi 24 août 2019.

L’association Tiis la Viim a pensé aux malades du CSPS de Nioko 1 et à leurs accompagnants en y plantant 60 arbres. Le reboisement a eu lieu en présence des représentants du Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, de chefs coutumiers, de conseillers municipaux d’autres associations œuvrant dans l’exploitation et la commercialisation du bois de chauffe et du charbon de bois. Il s’agit notamment des associations Weogo la Arzèka, Wéogo la viim, Kooglwéoogo, Tééga Wendé. « Nous avons choisi le CSPS pour planter à cause de l’ombre dont les malades et leurs accompagnants pourront profiter. Vous savez que le mois d’avril et de mai, il fait très chaud. On a choisi 60 plants, faute d’espace et surtout du fait qu’il y a des chantiers dans le CSPS », a expliqué le président de Tiis la Viim, Souleymane Zidwemba pour qui, cela fait 34 ans que l’association reboise pour remplacer ce que ses membres détruisent dans les forêts. Son président d’honneur, Abdoul Rasmani Tapsoba, a rassuré que ces plants seront bien entretenus. Il a confié que des gens, constitués en groupes, passeront tous les 10 jours pour l’entretien des arbres plantés. Les membres de cette association ont fait remarquer que l’association a toujours planté responsable et qu’elle a déjà fait ses preuves dans le CSPS de la Trame d’accueil dans l’arrondissement 10, sur des artères de la ville de Ouagadougou (comme le long du Boulevard Tensoaba), sur le site du commissariat et du service en charge de l’éducation de Saaba, à la forêt du régionale du Centre (à Gampèla), dans la ville de Ziniaré et même à Matiacoali. En plus des plants mis en terre, l’association a fait don d’une enveloppe de deux cent mille (200 000) francs CFA pour contribuer à l’achat du matériel de nettoyage du CSPS de Nioko 1. Le responsable administratif et financier du district sanitaire de Bogodogo, Isidore Wango, a salué le geste de l’association Tiis la Viim. Il a souligné que cela contribue à la lutte contre la désertisation.

A noter que Tiis la Viim a vu le jour en 1985 et a toujours lutté contre la désertification, la déforestation et sensibilisé sur les effets néfastes des changements climatiques.

Abdoulaye KINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *