Mali : le président du Ghana demande à la junte de nommer un dirigeant intérimaire

Le président du Ghana et de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, a frappé fort le mardi 15 septembre 2020 dans son discours d’ouverture de la rencontre entre les représentants des pays de l’Afrique de l’Ouest et la junte militaire malienne.

« Les terroristes profitent de la situation au Mali pour renforcer leur pouvoir. La junte militaire aurait déjà du mettre en place un nouveau gouvernement mais cela n’a pas été fait. Les derniers événements doivent nous pousser à régler le plus rapidement possible cette situation. Je suis convaincu que cette nouvelle rencontre entre les représentants de la CEDEAO et les chefs militaires à Bamako va nous permettre de trouver une solution définitive. », foi du président de la CEDEAO.

Lettre du fils IBK à Assimi Goïta

Pendant ce temps, le fils de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta a interpellé le chef de la junte sur ses conditions de détention, dans un courrier.

Dans une lettre datée du 14 septembre, Boubacar Keïta explique à Assimi Goïta être seul dans la résidence familiale de Sébénikoro depuis le départ de son père, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). L’ancien président malien s’est envolé avec son épouse pour Abu Dhabi le 5 septembre afin d’y recevoir des soins médicaux.

Les visites lui sont toujours interdites, ses téléphones ne lui ont pas été rendus et il affirme que des parties de la maison ne lui sont plus accessibles.

Burkimbia.com

Source : J A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *