Mali : l’UA demande à son tour une transition dirigée par des civils

L’Union africaine (UA) se joint à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en demandant à son tour une transition gouvernementale dirigée par des civils au Mali. L’organisation intergouvernementale a soutenu l’appel de la CEDEAO qui pressait la junte militaire de nommer un président et un Premier ministre de transition civils.

La commission de l’Union Africaine a également « salué » la décision des putschistes de libérer M. Keita détenu depuis plus d’une semaine après avoir été renversé le 18 août dernier.

Elle exige la libération de l’ancien Premier ministre Boubou Cissé et « d’autres dignitaires ».

Sitôt les dirigeants de la transition désignés, la CEDEAO s’est engagée à lever les sanctions imposées a pays depuis le 20 août.

Parmi elles, l’arrêt des échanges financiers et commerciaux.

De nouvelles sanctions pourraient affaiblir encore ce pays qui connaît actuellement une sévère crise économique et qui fait face à l’insécurité terroriste ainsi qu’à des violences intercommunautaires.

Ismaël Wagué, le porte parole du Conseil National de Salut du Peuple a clairement fait part de la préférence de la junte qui souhaite une transition militaire. Il assure que la majorité des Maliens, le désire aussi.

Burkimbia.com

Source : J A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *