Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan rejoint le mouvement de désobéissance civile

En Côte d’Ivoire, un deuxième candidat appelle à la désobéissance civileAprès l’ancien président Henri Konan Bédié ce dimanche, c’est au tour de l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan d’appeler à manifester dans les prochains jours.

Candidat malheureux en 2015, le leader du Front Populaire Ivoirien (FPI) a enjoint ses partisans à se tenir prêts pour des actions concrètes. « En raison de la dictature d’Alassane Ouattara, je soutiens pleinement et entièrement l’appel à la désobéissance lancé par le président Henri Konan Bédié et toutes les forces politiques et sociales de Côte d’Ivoire. Au nom du FPI, j’appelle tous les militants et sympathisants, tous les Ivoiriens qui aiment la paix, la liberté et la démocratie à être prêts à traduire en mesures concrètes les appels à l’action qui seront lancés dans les prochains jours« .

Cet appel fait suite au rejet par le Conseil constitutionnel de 40 candidatures au scrutin d’octobre prochain.

Candidature contestée

Ces élections se déroulent sur un fond de contestation du président Alassane Ouattara, qui brigue sa réélection malgré une limite de deux mandats. Élu en 2010, réélu en 2015, il avait annoncé en mars renoncer à briguer un troisième mandat, avant de changer d’avis en août, après le décès de son dauphin désigné, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

La Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels, mais le Conseil constitutionnel a estimé que l’entrée en vigueur d’une nouvelle Constitution en 2016 avait remis les compteurs à zéro, ce que conteste farouchement l’opposition.

Une quinzaine de personnes sont mortes dans des violences qui avaient éclate après l’annonce de sa candidature au mois d’août.

Burkimbia.com

Source : Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *