Burkina : les péages apportent annuellement 7 milliards de FCFA, faible selon Eric Bougouma

Le ministre Eric Bougouma a estimé le mardi 29 septembre 2020, que les recettes de près de 7 milliards de FCFA, enregistrées chaque an par les péages routiers au Burkina, sont faibles, comparativement à certains péages modernes de la sous-région qui font six fois plus de gain.

Les postes routiers actuels génèrent en moyenne sept milliards de FCFA par an, alors que certains pays voisins qui ont modernisés les leurs font des recettes de plus de 40 milliards de FCFA par an, a affirmé le ministre des Infrastructures Eric Bougouma.

Le ministre dont les propos ont été rapportés mercredi par le quotidien public Sidwaya, s’exprimait le mardi 29 septembre 2020 lors du lancement des travaux de construction des premiers postes de péages modernes au Burkina Faso.

«Il était impératif pour nous, à l’image de ces pays de la sous-région, d’engager ce projet de construction de nouveaux postes de péages modernes pour l’adapter au trafic afin d’accroître nos recettes et d’offrir un cadre de travail plus sécurisé à nos agents», a confié M. Bougouma à Sidwaya.

D’un coût d’environ 15 milliards de FCFA, les trois postes de péage sur les sept prévus seront construits à Kotedougou (Bobo-Dioulasso, Ouest) à Tintoulou (à l’entrée ouest de Ouagadougou) et à Boudtenga à la sortie Est de Ouagadougou.

Notons que le lancement des travaux a été présidé par le Premier ministre Christophe Dabiré.

Burkimbia.com

Source : A I B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *