Mali : Plus de 20 morts dans une attaque

Douze civils et onze militaires ont été tués le mardi 13 octobre 2020 dans une série d’attaques dans le centre du pays.

Ces attaques interviennent quelques jours après la libération de quatre otages, dont l’opposant Soumaila Cissé, contre celle de 200 détenus réclamés par des terroristes.

Selon le ministère de la Défense, une position militaire à Soukoura a été la cible d’individus armés, avant de viser un pont de la localité de Paroukou. Parmi les civils tués, se trouvaient deux femmes et un enfant faisant partie d’un convoi de forains.

Treize terroristes ont été abattus et deux véhicules détruits par l’aviation militaire dans des échanges de tirs. C’est le plus lourd bilan dans le pays depuis le putsch du 18 août alors que les attaques contre l’armée ont fait 175 morts en six mois.

Violences inter-communautaires

La semaine dernière, au moins cinq habitants du village de Farabougou ont été tués par de présumés terroristes. Ces violences faisaient suite à l’enlèvement le 6 octobre lors de la foire hebdomadaire du village d’une vingtaine de personnes, dont neuf étaient retenues depuis.

Le centre du Mali est le théâtre de violences depuis l’apparition en 2015 d’un groupe mené par le prédicateur peul Amadou Koufa.

Les affrontements communautaires se sont alors multipliés entre éleveurs et agriculteurs, ces derniers ayant créé des groupes d’autodéfense en s’appuyant notamment sur les chasseurs traditionnels.

Burkimbia.com       

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *