Tensions pré-électorales en Côte d’Ivoire: 7 morts dans des affrontements à Dabou, un émissaire de l’UA nommé

Au moins sept personnes sont mortes et une quarantaine ont été blessées dans des affrontements intercommunautaires qui durent depuis lundi dans et autour de Dabou, à 50 km à l’ouest d’Abidjan, à dix jours de la présidentielle en Côte-d’Ivoire, selon le préfet.

«Pour le moment, il y a quatre morts retrouvés dans une cour de Dabou aujourd’hui» ce mercredi, «et trois morts hier», a affirmé le préfet, Remy Nzi Kanga, soulignant qu’il y avait aussi «une quarantaine de blessés».

Les affrontements inter-communautaires qui ont lieu depuis lundi 19 octobre à Dabou, à environ 50 km d’Abidjan, auraient fait sept morts selon le préfet. L’élection présidentielle doit se tenir le 31 octobre prochain en Côte d’Ivoire sans que l’on sache encore si les leaders de l’opposition qui ont appelé leurs militants à mener un boycott actif du processus electoral, maintiendront leur candidature.

Dans ce contexte que l’on apprend que l’ancien Premier ministre de Djibouti va diriger l’équipe de l’Union africaine chargée d’observer le scrutin présidentiel du 31 octobre en Côte d’Ivoire.

Selon nos informations, ce poste a été proposé à Dileita Mohamed Dileita par Moussa Faki Mahamat le 14 octobre. Dans son courrier, que Jeune Afrique a pu consulter, le président de la Commission de l’Union africaine (UA) lui écrit que les enjeux de l’élection ivoirienne « commandent plus que jamais la présence de notre organisation aux côtés du peuple de Côte d’Ivoire, pour l’accompagner dans cette phase particulièrement délicate de la consolidation de sa démocratie et en assurer un aboutissement heureux et pacifique. »

L’ancien Premier ministre d’Ismaïl Omar Guelleh (entre 2001 et 2013) arrivera à Abidjan le 26 octobre pour prendre ses fonctions.

Burkimbia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *