Crise postélectorale : l’opposant ivoirien Guillaume Soro appelle à la mutinerie

L’ancien chef rebelle ivoirien, Guillaume Soro demande à l’armée « d’agir pour stopper les tueries et rétablir la paix«  en Côte d’ivoire. Depuis la France où il est exilé, il a lancé un appel clair à la mutinerie après la réélection contestée du président sortant Alassane Ouattara.

« Je demande a vous, soldats, sous-officiers, officiers, officiers supérieurs, et officiers généraux de notre armée (…) appelant à votre sens élevé de l’intérêt supérieur de la nation, je vous demande de désobéir aux ordres illégaux et de rallier le Conseil national de transition« , a dit Guillaume Sorro.

Le Conseil national de Transition a été crée par les principaux dirigeants de l’opposition, qui, pour l’heure restent bloqués chez eux par les autorités. La situation est toujours explosive en Côte d’ivoire. Le bilan des violences postélectorales continue de s’alourdir malgré les appels au dialogue lancés par la communauté internationale. Le pays attend la validation par le Conseil constitutionnel de la réélection du président Alassane Ouattara. Samedi, il avait emporté le scrutin présidentiel avec un score écrasant, 94,2% des voix.

Burkimbia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *