Violence conjugale : des précisions sur cette affaire de sexe coupé à Komsilga

Comment les choses se sont passées pour que la femme en arrive là ? C’est la question que bon nombre de personnes se posent en apprenant cette nouvelle selon laquelle, une femme a tranché le sexe de son époux. Retour sur les faits !

Ce samedi 31 août aux environs de 1h du matin, le Sieur Ouédraogo dormait tranquillement à côté de sa femme. Tout d’un coup, sa femme qui n’était pas en bon terme avec lui, commença à lui demander d’accomplir son devoir conjugal. Le mari, fatigué n’en voulait pas. Comme si la femme avait bien ficelé son plan, elle a obtenu l’acte sexuel demandé. Puis, l’homme s’est endormi à nouveau. C’est en ce moment que la femme s’est saisie d’un couteau tranchant pour couper la partie intime de son mari noctambule qui venait de voir sa capacité financière augmentée après la vente d’une parcelle. C’est d’ailleurs cela qui constitue le nœud du problème.

Le mari est vite conduit dans un CMA proche avant d’être transféré rapidement au CHU Yalgado Ouédraogo par l’entremise du personnel soignant du CMA. A l’arrivée, ils se rendent compte qu’avec le choc, ils avaient oublié l’autre morceau à la maison alors que pour greffer, les médecins l’ont réclamé et il a fallu impérativement le leur apporter. Chose faite avant le début de l’opération qui a été réalisée avec succès selon nos sources.

A la date du mardi 3 septembre 2019, le mari était toujours au CHU Yalgado Ouédraogo. Mais sa femme, elle, se trouve en lieu sûr pour raisons de sécurité.

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *