Meeting de clôture de campagne du candidat Roch Marc Christian Kaboré : le stade du 4 Août de Ouagadougou a refusé du monde pour un coup K.O

« Certains candidats ont dit que s’ils sont élus ils discuteront avec nos agresseurs, mais nous disons, s’ils veulent discuter avec eux c’est parce qu’ils les connaissent. Comme nos devanciers de la Haute-Volta nous l’ont enseigné, nous préfèrerons mourir dans la dignité. Pour notre pays, nous sommes prêts à accepter la mort », a lancé Roch Marc Christian Kaboré au meeting de clôture du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP). C’était au stade de 4 août de Ouagadougou le vendredi 20 novembre 2020.

« Certains ont dit qu’ils iront négocier avec les terroristes. Ce qui montre à toute la population qu’ils les connaissent. Depuis la Haute Volta jusqu’à présent, nos parents ne nous ont pas appris cela. Et nous voulons montrer à ces personnes que pour notre pays, nous sommes prêts à accepter la mort », c’est la réponse du candidat du MPP à la présidentielle face certains candidats de l’opposition qui promettent de négocier avec les terroristes une fois au pouvoir. Roch Marc Christian Kaboré a fait cette déclaration depuis le Stade du 4-Août de la capitale burkinabè. A en croire Roch Kaboré, le MPP, c’est le feu et il faut le craindre. « Quand une personne, un parti n’a pas d’importance, on n’en parle pas. Si le MPP est zéro et n’a rien fait, pourquoi aller partout dans le Burkina pour dénigrer le parti? C’est parce qu’ils savent que le MPP, c’est le feu et qu’il faut le craindre », a-t-il avancé. Parlant de la réconciliation nationale, il estime qu’elle ne consiste pas à faire rentrer des personnes qui ont fui le Burkina Faso. La réconciliation nationale c’est de régler le cas de plus de 5000 personnes qui ont été frustrées selon le président-candidat. « Concernant ceux qui ont fui, tout le monde peut rentrer au Burkina Faso mais s’ils ont des problèmes avec la justice, ils devront répondre », foi de Roch Marc Christian Kaboré, candidat du MPP qui s’est dit rassuré à l’issue de son périple que le coup K.O est assuré.

Roch Kaboré n’a pas omis les partis et formations politiques qui l’accompagnent dans sa chevauchée vers la réélection dès le premier tour selon lui.

Parmi ces partis alliés, figure le Congrès pour la Renaissance et le Progrès (CRP) de Mahamadi Lamine Kouanda qui est en lice pour les législatives dans 30 provinces du Burkina en plus de la liste nationale.

Roukiatou KABRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *